Les Offres

  • Directeur de l'Observatoire du Foncier
    Télécharger
  • Lettre d'invitation à l'intention des ONG, Institutions ou autres travaillant dans le domaine du foncier - CCRF
    Télécharger
  • Responsable de l'opérationnalisation de l'appui au foncier - CCRF
    Télécharger

Vidéos

Enjeux fonciers dans l'Itasy : réconcilier l'obsolète et le présent Ny mikasika ny fananan-tany ao amin'ny Faritra Atsinanana Herinandro fampahafantarana ny fananan-tany, Faritra Itasy Forum national pour la consolidation de la politique foncière malagasy La Femme et le Foncier Sécuriser à bas prix les droits fonciers des citoyens malgaches Tanin'ireo voanjo teo aloha : iza no tena tompony? Ny adin-tany Etat des lieux de la réforme foncière

Contact Info

+261 20 22 278 38
+261 33 15 348 86
administration[at]observatoire-foncier.mg 9 rue Pierre Stibbe, bâtiment du service topographique, Porte 213 Anosy - Antananarivo 101 - Madagascar.

Le foncier dans la presse

Notes du passé: les différenciations de la société rurale merina

Pour consolider son œuvre de réunification de l’Imerina, Andria­nampoinimerina fait procéder au partage des terres surtout des rizières du Betsimitatatra, à l’intérieur de chaque district ou toko, puis à l’intérieur de chaque communauté, et enfin entre les habitants. L'article revient sur ces pratiques. 

Notes du passé: La réforme agraire sous un grand monarque

1794 : Andrianampoini­merina, roi d’Ambohi­manga depuis 1787, devient maitre d’Anta­nanarivo, ville transformée en capitale du royaume merina réunifié.
« En soumettant le Vonizongo, l’Imamo et le Vakinankaratra, il donne à l’Imerina enintoko ses limites définitives. En imposant sa suzeraineté aux Betsileo, Sihanaka et Bezanozano, en s’entendant avec la reine sakalava Ravahiny et des chefs betsimisaraka de la côte Est, il assure la sécurité extérieure à son royaume qui, depuis la réunification, jouit d’une paix intérieure.»  C’est ainsi que l’historien Manassé Esoavelomandroso introduit un article sur les groupes paysans en Imerina de 1794 à 1810, c’est-à-dire sous Andrianampoinimerina (Omaly sy Anio, N°15).

Exportation de viande bovine – Des éleveurs s’inquiètent

L’exportation de viande de zébu et de petits ruminants par Bovima est prévue redémarrer en 2018. La décision ne fait pas encore l’unanimité. Le projet est censé contribuer au décollage économique de la partie Sud de l’île. Mais la réalité semble s’éloigner de la vision. L’exploitation de l’exportation de viande bovine et caprine, qui sera assurée par la société Bovima (Bonne viande de Mada­gascar), du groupe SMTP, laisse encore des éleveurs perplexes

Politique minière: Incohérente

Le projet de nouveau code minier n’est toujours pas ficelé malgré les promesses successives des dirigeants ; il n’est pas prêt d’être adopté. Mais l’Etat lance toujours des appels aux investisseurs, aux grands investisseurs directs étrangers. 

La gouvernance foncière intégrée dans le plan d'investissement du pays

Le 31 août dernier s’est tenu à Antananarivo, la capitale malgache, un atelier destiné à intégrer la question de la gouvernance foncière dans le secteur agricole de la Grande Ile.

Rivo Rakotovao: L'autosuffisance en riz est possible d'ici 2020

Malgré les problématiques subies par la filière rizicole cette année en raison notamment des conditions climatiques, où la production nationale a diminué de moitié, le ministre en charge de l’Agriculture et de l’élevage, Rivo Rakotovao, lance le défi d’atteindre l’autosuffisance en riz d’ici 2020. Interview  du ministre autour de la stratégie nationale du développement du Riz.

Madagascar: Pour le collectif Tany, toutes les décisions concernant les terres ne doivent ni oublier ni exclure les citoyens malgaches"

Dans une lettre ouverte adressée le 17 août au président de la République malgache, le Collectif Tany s’inquiète des risques d’accaparement des terres par les investisseurs étrangers. Pour cette organisation de la société civile, dont la mission consiste, selon les termes de la missive, à « appuyer les citoyens et paysans malgaches dans leur développement et dans la défense de leurs terres et ressources naturelles»,l’heure est à la sécurisation du foncier et à un encadrement plus rigoureux des transactions. 

L'exemple malgache peut inspirer les autres pays africains

La réforme foncière de Madagascar a produit des résultats satisfaisants. C’est ce qu’annonce l’institution de Bretton Woods sur son site officiel. 
« De nombreux pays peuvent s’inspirer de l’exemple malgache. D’ailleurs, plusieurs pays africains s’intéressent déjà à la réforme foncière malgache car elle répond à des questions difficiles et propose des solutions techniques et juridiques fiables et accessibles  », explique André Teyssier, spécialiste du foncier à la Banque mondiale.

Réforme foncière: Andriambilany, une commune pilote

La Banque Mondiale soutient les efforts entrepris par Madagascar pour accélérer la réforme foncière engagée en 2015, à travers deux projets soutenant la sécurité alimentaire, la protection sociale, la croissance agricole...A ce sujet, le gouvernement prévoit la sécurisation de 500.000 parcelles auprès de 180 communes. Dans une publication du 02 août, la Banque Mondiale illustre un exemple de ce programme. 

Côté d'Ivoire - Tiébissou: 20.000 emplois en perspective pour les jeunes du Tchewy

Grâce à un partenariat tissé, depuis 2015, par N'Dri Germain, maire de Tiébissou (Côté d'Ivoire) avec un consortium sud-africain, ce département aux riches potentialités agricoles aura très bientôt son Agropole pour la production intensive de soja, maïs, blé et hévéa. 

Pour régler tous les problèmes liés à l'acquisition de plus de 16.000 hectares de terre destinés à l'installation de ce pôle de développement agricole, une réunion de concertation a eu lieu au centre culturel Hacandy Aka, avec tous les acteurs concernés par les questions foncières.