Les Offres

  • Directeur de l'Observatoire du Foncier
    Télécharger
  • Lettre d'invitation à l'intention des ONG, Institutions ou autres travaillant dans le domaine du foncier - CCRF
    Télécharger
  • Responsable de l'opérationnalisation de l'appui au foncier - CCRF
    Télécharger

Vidéos

Enjeux fonciers dans l'Itasy : réconcilier l'obsolète et le présent Ny mikasika ny fananan-tany ao amin'ny Faritra Atsinanana Herinandro fampahafantarana ny fananan-tany, Faritra Itasy Forum national pour la consolidation de la politique foncière malagasy La Femme et le Foncier Sécuriser à bas prix les droits fonciers des citoyens malgaches Tanin'ireo voanjo teo aloha : iza no tena tompony? Ny adin-tany Etat des lieux de la réforme foncière

Contact Info

+261 20 22 278 38
+261 33 15 348 86
administration[at]observatoire-foncier.mg 9 rue Pierre Stibbe, bâtiment du service topographique, Porte 213 Anosy - Antananarivo 101 - Madagascar.

Articles

Jui

20

2014

La Lettre de la Politique Foncière formulée par le gouvernement malagasy en 2005 a marqué le début d’une nouvelle ère au sein du secteur foncier. Après plus de 9 ans de mise en œuvre, des changements et améliorations notoires ont été observés. Toutefois, certaines composantes de cette politique foncière méritent à être ajustées et réorientées. Conscient de ces enjeux, l’Etat malagasy vient de donner le coup d’envoi pour le processus de consolidation de la réforme foncière. Ce lancement a été marqué par un atelier national qui s’est tenu le mardi 17 juin 2014 au Ministère des Affaires Etrangères à Anosy sous l’égide du Président de la République. 

Jui

02

2014

La région Vatovavy Fitovinany dans le sud – est de Madagascar figure parmi celles dans lesquelles le nombre de demandes ainsi que le nombre de Certificats Fonciers délivrés par les GF sont faibles. Une étude réalisée par l’Observatoire du Foncier dans les deux communes d’Ambila et d’Ivato (berceau de la civilisation Antemoro) ont permis de soulever un autre aspect de la gestion foncière à Madagascar : l’interaction des droits positifs et des systèmes traditionnels. Ces systèmes sont caractérisés par une forte hiérarchisation sociale, une tenure collective des terres pour les clans et les lignages, ainsi que la pluralité des règles et des acteurs en rapport. La présence de ces systèmes restreint le rôle du Guichet foncier dans le cadre de la formalisation des droits, mais on assiste à une évolution progressive dans la façon de penser au niveau de la société.

Nov

25

2013

La conservation foncière joue un rôle central dans l’attestation, le transfert et la sécurisation des droits sur la propriété foncière. Pourtant, cette fonction fait face à quelques contraintes liées au manque de personnel et à la détérioration des documents fonciers. Les cas des « boky rovitra » rallongent les délais d’obtention des actes nécessaires aux transactions et entraînent l’impossibilité pour l’Administration de fournir des informations foncières, fragilisant au final les droits des propriétaires déjà inscrits. La modernisation du fonctionnement des services fonciers n’a pas encore effectivement éradiqué ces problèmes.

Sep

19

2013

Le métayage et le fermage de plus en plus pratiqués en milieu rural

La pratique que se soit du métayage et du fermage est très fréquente dans le monde rural malgache malgré l’interdiction par la loi de ce mode de faire-valoir indirect de la terre. Guidés par une logique économique, les ménages à faible revenu privilégient le fermage tandis que les plus aisés optent surtout pour le métayage. Dans tous les cas les rizières sont les plus concernées par les modes de faire – valoir indirects et que globalement la contractualisation reste verbale. 

Aou

22

2013

Prix des terrains domaniaux : entre enjeux sociaux et économiques

L’acquisition d’un terrain domanial à travers un achat est très fréquente.  Il faut savoir que le prix du terrain varie selon sa localisation et sa vocation première. Un terrain à vocation agricole n’aura pas le même prix qu’un terrain à forte potentialité touristique. De la même manière, un terrain à proximité des centres urbains couterai plus chère qu’une parcelle située en zone rurale.