Les Offres

  • Directeur de l'Observatoire du Foncier
    Télécharger
  • Lettre d'invitation à l'intention des ONG, Institutions ou autres travaillant dans le domaine du foncier - CCRF
    Télécharger
  • Responsable de l'opérationnalisation de l'appui au foncier - CCRF
    Télécharger

Vidéos

Enjeux fonciers dans l'Itasy : réconcilier l'obsolète et le présent Ny mikasika ny fananan-tany ao amin'ny Faritra Atsinanana Herinandro fampahafantarana ny fananan-tany, Faritra Itasy Forum national pour la consolidation de la politique foncière malagasy La Femme et le Foncier Sécuriser à bas prix les droits fonciers des citoyens malgaches Tanin'ireo voanjo teo aloha : iza no tena tompony? Ny adin-tany Etat des lieux de la réforme foncière

Contact Info

+261 20 22 278 38
+261 33 15 348 86
administration[at]observatoire-foncier.mg 9 rue Pierre Stibbe, bâtiment du service topographique, Porte 213 Anosy - Antananarivo 101 - Madagascar.

Landscopes

Jui

22

2012

Landscope 6 : Décentralisation et certification foncière : vers un legal empowerment?

Plusieurs pays, notamment en Afrique, ont exploré de nouvelles voies pour mettre en place des systèmes légaux de gestion des droits fonciers. Ils sont souvent axés sur la décentralisation des compétences foncières et la formalisation des droits coutumiers non écrits, à l'instar de la certification conçue et appliquée à Madagascar. Ces systèmes étant basés sur le principe d'alignement juridique deds droits sur les tenures informelles aux systèmes légaux existants à travers une reconnaissance menée par des commissions foncières locales, les procédures s'appuient essentiellemet sur des supports écrits. Ce processus administratif, ainsi que la tarification quelquefois élevée des services, pourraient paradoxalement favoriser l'exclusion des possesseurs peu instruits ou à faible revenu. Par ailleurs, les campagnes de communication ne ciblent pas souvent de manière spécifique ces groupes. Ce numéro analyse dans quelle mesure la décentralisation de la gestion foncière à Madagascar contribue-t-elle à promouvoir le "legal empowerment" ou "autonomisation juridique" des populations pauvres.