Les Offres

  • Directeur de l'Observatoire du Foncier
    Télécharger
  • Lettre d'invitation à l'intention des ONG, Institutions ou autres travaillant dans le domaine du foncier - CCRF
    Télécharger
  • Responsable de l'opérationnalisation de l'appui au foncier - CCRF
    Télécharger

Vidéos

Enjeux fonciers dans l'Itasy : réconcilier l'obsolète et le présent Ny mikasika ny fananan-tany ao amin'ny Faritra Atsinanana Herinandro fampahafantarana ny fananan-tany, Faritra Itasy Forum national pour la consolidation de la politique foncière malagasy La Femme et le Foncier Sécuriser à bas prix les droits fonciers des citoyens malgaches Tanin'ireo voanjo teo aloha : iza no tena tompony? Ny adin-tany Etat des lieux de la réforme foncière

Contact Info

+261 20 22 278 38
+261 33 15 348 86
administration[at]observatoire-foncier.mg 9 rue Pierre Stibbe, bâtiment du service topographique, Porte 213 Anosy - Antananarivo 101 - Madagascar.

News & Events

Colloque international sur les "Finances Locales dans les pays d'Afrique Francophone Subsaharienne"

Colloque international sur les "Finances Locales dans les pays d'Afrique Francophone Subsaharienne"
Antananarivo | Hotel Carlton
05 octobre 2017

Un colloque international sur le thème « Finances locales dans les pays d’Afrique francophone subsaharienne » a été tenu le 5 et 6 octobre dernier à l’Hotel Carlton, Antananarivo. Ce colloque a été organisé conjointement par le Ministère des Finances et du Budget et le Ministère de la Décentralisation avec l’appui de la coopération allemande à travers la GIZ et son projet de développement communal inclusif et de décentralisation (ProDéCID). Les participants sont issus des différents ministères sectoriels, les collectivités territoriales décentralisées et les projets/ programmes.

 

Les finances locales sont au centre des politiques de développement local. En effet, dans beaucoup de pays francophones d’Afrique Subsaharienne, le ratio des dépenses des Collectivités locales demeure minime par rapport à l’ensemble des  finances publiques entrainant une situation de sous financement de ces collectivités. Cette situation, qui prévaut également à Madagascar, a conduit les deux ministères cités ci-dessus à organiser ce colloque. L’objectif général est de promouvoir la coopération Sud-Sud à travers des échanges de bonnes pratiques novatrices et d’intégrer Madagascar dans les réseaux des partenaires qui soutiennent les initiatives de modernisations des finances locales. Les objectifs spécifiques sont de présenter les bonnes pratiques et les approches innovantes en matière de finance locale, établir des partenariats concernant les finances locales entre le Gouvernement Malgache, les organisations régionales (UEMO, EAC) et les Gouvernements d’Afrique, partager des expériences entre les pays signataires de l’African Tax Initiave et enfin faciliter un apprentissage entre Madagascar et les participants régionaux.

 

Les travaux de réflexion ont consisté à des présentations, des témoignages et des débats organisés autour de deux grandes thématiques: l’architecture fiscale et la mobilisation des recettes propres des collectivités. L’architecture fiscale a permis aux participants d’avoir une vue comparative des finances locales en Afrique Francophone Subsaharienne, de mieux connaître le potentiel et défis pour le développement des collectivités décentralisées à travers le Fonds de Développement en Afrique et de débattre autour des modèles et réformes de la fiscalité locale. La thématique de la mobilisation des ressources propres des collectivités a permis de faire des partages autour des bonnes pratiques sur l’impôt foncier, de mieux connaître l’usage des TIC et le recouvrement des recettes propres des CTD, de discuter de l’unicité de la caisse et ses implications pour le financement des Collectivités et enfin d’en apprendre plus sur le processus de budget participatif. En particulier, le Directeur de l’Observatoire du Foncier a fait un partage sur les opérations combinées qui ont donné la possibilité aux communes concernées d’accroître leur recouvrement fiscal et en même temps de booster la certification à moindre coût.

 

Lors des différentes prises de parole à l’occasion de la cérémonie d’ouverture, le Maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo, Madame Lalao Ravalomanana,a tenu à rappeler que l’amélioration de la situation financière des collectivités constitue l’une des meilleures solutions pour promouvoir le développement économique et social. En effet, la plupart des collectivités sont limitées financièrement et matériellement et n’arrivent pas à faire des investissements pour répondre aux besoins réels et aux attentes légitimes de la population. Elle a proposé comme solution un partenariat efficace entre le gouvernement central, les collectivités, le secteur privé et organisations de la société civile pour réaliser les Objectifs de Développement  Durable. L’Ambassadeur d’Allemagne, son Excellence Monsieur Harald Gehrig, a mis l’accent sur le rôle central de la décentralisation pour lutter contre la pauvreté, et que la Commune  doit constituer la première interface et le premier cadre de participation. Il a aussi précisé que la finance locale et le développement local exigent  des recettes et  des matériels, et que c’est à l’Etat de fournir les ressources, de contrôler et de faire le suivi. Selon lui, il est essentiel de comprendre l’objectif et les responsabilités de chacun et de ne pas s’accuser. Il a aussi tenu à informer que la coopération allemande va apporter des appuis aux acteurs concernés (Communes, MFB, MID) à travers le ProDéCID.

 

Le Président de la République a, quant à lui, mis l’accent sur le contexte général d’insuffisance de ressources nationales et locales, et a reconnu le manque de capacité managérial ainsi que le manque de capacité à gérer les recouvrements. Il a précisé qu’il ne faut pas s’accuser ni s’excuser, et que les responsabilités sont toujours partagées et à chacun d’assumer.